Vous, mages parcourant ces terres inconnues, ayant pour but de rejoindre une de ces puissantes guildes, ou encore de vous améliorer sans vous mêler aux autres...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Il pleut parfois de jolies femmes.

Aller en bas 
AuteurMessage
Fulmine Inazuma

Fulmine Inazuma

Messages : 6
Date d'inscription : 01/05/2011

Feuille de personnage
Niveaux:
Il pleut parfois de jolies femmes. Left_bar_bleue1/100Il pleut parfois de jolies femmes. Empty_bar_bleue  (1/100)
Points d'Xp:
Il pleut parfois de jolies femmes. Left_bar_bleue16/20Il pleut parfois de jolies femmes. Empty_bar_bleue  (16/20)
Guilde:

Il pleut parfois de jolies femmes. Empty
MessageSujet: Il pleut parfois de jolies femmes.   Il pleut parfois de jolies femmes. Icon_minitimeLun 15 Aoû - 21:41

Alors qu'un homme étrange descendait du bateau, un matelot qui faisait sans doute une pause avant de repartir en mer le dévisagea bizarrement, comme si cet homme lui faisait froid dans le dos, pourtant il n'avait pas une très grande aura meurtrière.
Juste à côté du navire, il y avait une carte de la ville où cet homme avait débarqué, il était inscrit :

« BIENVENUE A MAGNOLIA ! »

L'homme perplexe devant le labyrinthe que formait cette ville s'écria :
- 'Voilà... cette saloperie de ville me saoule déjà !'
Il serait judicieux de dire son nom après tout, il s'appelle Fulmine Inazuma, 17 ans, simple mage, et ses capacités... je les garde dans ma tête pour l'instant.
Fulmine chercha sur la carte (en galérant) un hôtel qui pourrait l'héberger durant la nuit, il trouva son bonheur après dix minutes de parcours oculaire sur une vulgaire affiche délavée...
Cet hôtel se situait à environ dix - quinze minutes de marche du port, c'était sans compter le sens aiguisé (ou pas...) de l'orientation de notre ami Fulmine...


Après trente minutes de marche, (c'était quinze le maximum, hein !) Fulmine trouva l'insigne de l'hôtel, charmante à son goût.

« LES LITS SONT VOS AMIS ! »

Il poussa la porte et alla marteler la sonnette du comptoir, un vieil homme barbu s'avança et demanda ce que voulait Fulmine.
- 'Une chambre pour la nuit s'il vous plait.
- Huum, la troisième sur la gauche au deuxième étage.
- Merci.'
Les marches craquaient à chaque pas qu'il faisait, ce qui avait le don de l'énerver, il était 18h et demi à peu près, et il n'avait pas faim, il décida donc de sauter un repas, il piquait du nez il s'allongea donc et une minute ou deux après il était endormi, il se réveilla vers 21h, il faisait déjà nuit et il pleuvait, c'était un climat parfait, il descendit les marches musiciennes et redonna la clef au chef hôtelier, Fulmine lui lança juste avant de quitter la pièce :
- 'J'reviens dans trois quarts d'heure.'

Il marchait tête non couverte sous la pluie, les rues étaient glissantes ce qui ne facilitait pas sa montée, les rues étaient plutôt étroites, le mieux c'était de ne pas tomber... Plus loin il entendait des bruits de tuiles il avança doucement, on ne sait jamais que ce soit un voleur, si ça se trouve c'était juste une coup de vent. Il continuait donc sa promenade, mais la pluie semblait se dissiper...


Dernière édition par Fulmine Inazuma le Lun 4 Juin - 21:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yochi Dekinai
Impératrice des Lames
Yochi Dekinai

Messages : 129
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 24
Localisation : France

Feuille de personnage
Niveaux:
Il pleut parfois de jolies femmes. Left_bar_bleue9/100Il pleut parfois de jolies femmes. Empty_bar_bleue  (9/100)
Points d'Xp:
Il pleut parfois de jolies femmes. Left_bar_bleue33/100Il pleut parfois de jolies femmes. Empty_bar_bleue  (33/100)
Guilde: Fairy Tail

Il pleut parfois de jolies femmes. Empty
MessageSujet: Re: Il pleut parfois de jolies femmes.   Il pleut parfois de jolies femmes. Icon_minitimeMer 9 Nov - 0:39

J'étais fatiguée, trop fatiguée... Shi avait essayé de me tuer, c'était pas Dieu possible. Je n'avais pas été aussi fatiguée depuis l'épreuve de survie imposée par Hirumi-sama il y a quatre putain d'années.
Je poussai, ou plutôt enfonçai, la porte limite en m'écroulant dessus tant mon corps me semblait lourd. Je m'appuyai une nouvelle fois dessus pour la fermer en lâchant un soupir bruyant et bien peu féminin. Qu’est-ce qui m'avait pris d'accepter d'aller « m’entraîner » avec cette pétasse à couettes impudique et sadique ? Peut-être le regard en coin du nain chef de guilde ?
Errant comme un zombie traînant la jambe dans l'appartement plus que sommaire. Je jetai mes armes sans même y prendre garde, j'allais finir par les abîmer à la longue. Mais là je m'en moquais royalement. Je me laissai choir sur mon lit et tentai de relâcher mes muscles endoloris, mon esprit se coupa de mon corps et bientôt je tombais dans ce qu'on appelait un sommeil léger.
Vous savez, cette phase où un rien vous enquiquine, où vos muscles se relâchent, mais surtout où d'étranges images vous traversent l'esprit sans raison. Avec délice je savourai le moelleux, un peu usé, de mon lit, un soubresaut secoua ma poitrine puis j'expirai lentement. C'était agréable.
Un coup de tonnerre, la foudre éclaira soudainement la pièce, j'ouvris les yeux, crispée, rien. Je me tournai face au mur, fermant les yeux.
Un visage rendu fou par une lumière aveuglante et bleutée, se découpant dans un ciel d'orage, un claquement de fouet qui se confond avec un coup de tonnerre.
Sur un nouveau coup de tonnerre, je me relevai en sursaut, le souffle court, le corps chargé d'adrénaline. Sommeil chassé, je n'arriverai jamais à dormir. Autant aller me changer les idées.
Il pleuvait quand même assez fort, pourtant je crapahutai de ma fenêtre jusqu'au toit sans encombre. Mes cheveux furent vite collant, je passai une main dedans pour les mettre en arrière, ma mèche revint barrer mon front et se coller sur le côté gauche de mon arrête nasale, maudite mini crinière noire. Plusieurs mèches se recollèrent sur mon front et mes joues mais n'obstruèrent pas ma vision (peut-être par peur du couteau...hum..à vérifier un jour).
Mes astres favoris n'étaient pas visible par cette pluie, un peu d'eau commençait à couler dans ma combi depuis mon col. C'était juste un peu frais, pas vraiment dérangeant.
Je réalisai soudain que prise par l'habitude j'avais commencé à courir et à sauter de toit en toit, comment je m'en étais rendue compte ? Juste un atterrissage un peu juste à cause de la mauvaise adhérence des tuiles par cette pluie.
Il faut se reprendre, ma grande ! Tu as déjà fais ça avec des toits verglacés, un peu de persévérance.
C'est fou comment on peut en venir à s'auto-motiver...
J’accélérai la cadence, hors de question de me laisser. Concentrer son poids vers l'avant, se déplacer sur les orteils, regarder droit devant, toujours accélérer, ne jamais essayer de contrôler la vitesse, sinon la chute était assurée.
Mais j'avais sous estimé mon état de fatigue, ma concentration n'était pas au top, bientôt je ne fis plus trop attention où je posai mes pieds, comme mise en transe par l'effort. Alors que j'appréhendais une glissade sur un toit pentu suivit d'un grand saut pour passer l'aller en dessous, un éclair frappa. Une demi seconde de déconcentration, un battement de cœur, glissade mal abordée et saut au mauvais moment. Ma réception fut périeuse mais surtout avec le poids du corps vers l'arrière. Je m'aidai alors de mes mains mais les tuiles ne tinrent pas, et la fatigue aidant je commençai à perdre conscience de ce qui m'entourait.
Un nouveau coup de foudre illumina le ciel avant que mes yeux ne se ferment d'eux-même. Éreintée je me laissai tomber, une chute était une chute et puis je n'étais plus en état de sentir quoique ce soit tant tout me paraissait flou.
Le noir envahit mon esprit alors que j'étais en chute libre, telle une poupée de chiffon.

_________________
Il pleut parfois de jolies femmes. Signe10
"Ton travail, ce n'est pas de verser dans l'art, c'est de fabriquer des cadavres."

Durzo Blint   La Voie des Ombres de B.Weeks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fulmine Inazuma

Fulmine Inazuma

Messages : 6
Date d'inscription : 01/05/2011

Feuille de personnage
Niveaux:
Il pleut parfois de jolies femmes. Left_bar_bleue1/100Il pleut parfois de jolies femmes. Empty_bar_bleue  (1/100)
Points d'Xp:
Il pleut parfois de jolies femmes. Left_bar_bleue16/20Il pleut parfois de jolies femmes. Empty_bar_bleue  (16/20)
Guilde:

Il pleut parfois de jolies femmes. Empty
MessageSujet: Re: Il pleut parfois de jolies femmes.   Il pleut parfois de jolies femmes. Icon_minitimeVen 8 Juin - 22:54

Alors que Fulmine se baladait dans les ruelles de Magnolia, des éclairs tombaient par ci, par là, sans pour le moins lui donner des frissons. Ils les trouvaient plus ou moins beau, bien qu'il ne fasse presque qu'un avec la foudre il ne savait surement pas que certaines personnes pouvaient en avoir peur, enfin, sursauter.
Pour reprendre il se baladait donc dans Magnolia pour se changer les idées et se poser des questions sur ce qu'il pouvait faire, ou encore sur ce qu'il fallait faire. Il était plutôt tard, la nuit était déjà tombée, quelques signes de vie des la part des habitants permettaient de dire que la ville n'était pas fantôme, et qu'au petit matin celle ci reprendrait de l'aplomb.
Parvint ensuite un coup de foudre, plus fort que le précédent illumina toute la ville et heurta le sol non loin et fit échapper un bruit très sourd, quasiment comparable au son d'une explosion. C'est alors que plus loin, une silhouette accrochée sur les rebords d'un toit se laissa tomber semblait-il peu à peu, Fulmine, ne sachant qui était cette personne, et pourquoi elle s'était retrouvée sur un toit, décida de courir et de la rattraper, et c'est sous un flash que celui-ci fit partir ses jambes à toute vitesse.
Il avait réussi à réceptionner la silhouette sans qu'elle n'eut le temps de toucher le sol, il remarqua donc que cette dernière était une femme, une femme brune, avec une drôle de tenue disait-il, bien que celle-ci était jolie, il n'y apporta que très peu d'importance. Étant une personne attentionnée, il ramena cette "rescapée" dans sa chambre où il avait décider de passer la nuit. L'inconnue ne semblait pas être en très bonne forme, elle était inconsciente et pâle, et surtout trempée, Fulmine du mieux qu'il pouvait, la sécha, mais il ne savait pas comment appliquer les premiers soins, il fit donc en sorte de la placer sous les couvertures, pour éviter l'hypothermie, seul état que Fulmine connaissait, et alla chercher quelque chose à la buvette de l'hôtel au cas où l'inconnue se réveillerait.
Pour la nuit étant donné qu'il avait donné son lit, il s'installa dans un fauteuil et s'endormit sans trop de problèmes, cette nuit, bien que peu ordinaire se passa sans le moindre problème pour lui, mais ce n'était peut être pas le cas pour l'inconnue.
Au petit matin, l'inconnue n'avait pas bougée d'un pouce, elle était totalement sèche, et avait retrouvée des couleurs, ce qui au fond, rassura Fulmine qui n'avait pas envie de laisser une personne dans la merde, sans aucune forme de pitié. Pourtant il ne savait rien d'elle, et elle ne savait rien de lui probablement, mais il décida avant de déserter la chambre qu'il avait louée au final pour une demoiselle, d'écrire un mot, de son écriture farfelue il inscrit donc ces mots :
Je ne sais pas qui tu es, et je suppose que toi non plus, je t'ai trouvée, accrochée à une bordure de toit, et je t'ai rattrapée juste avait que ton corps ne se fracasse sur le sol, on peut dire que tu es une chanceuse, si jamais un jour je te revois, pas je ne sais quelle magie du saint esprit, je n'hésiterais pas à t'appeler "Lucky". Salut, et rétablis toi bien.
Fulmine Inazuma.

C'est sur ces mots que Fulmine ayant laisser quelques Jewels pour le petit déjeuner de "Lucky" quitta la chambre et par la même occasion l'hôtel qu'il avait décidé de squatter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yochi Dekinai
Impératrice des Lames
Yochi Dekinai

Messages : 129
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 24
Localisation : France

Feuille de personnage
Niveaux:
Il pleut parfois de jolies femmes. Left_bar_bleue9/100Il pleut parfois de jolies femmes. Empty_bar_bleue  (9/100)
Points d'Xp:
Il pleut parfois de jolies femmes. Left_bar_bleue33/100Il pleut parfois de jolies femmes. Empty_bar_bleue  (33/100)
Guilde: Fairy Tail

Il pleut parfois de jolies femmes. Empty
MessageSujet: Re: Il pleut parfois de jolies femmes.   Il pleut parfois de jolies femmes. Icon_minitimeMar 9 Juil - 0:23

Yochi se réveilla avec un affreux mal de tête, les joues chaudes, humides, le souffle haletant...Le soleil se levait timidement sur cette fraîche matinée et peinait à chasser chez la jeune tueuse les brumes d'un cauchemar mouvementé.
Elle s'assit et regarda farouchement autour d'elle. La Brune ne reconnaissait pas les lieux. Que s'était-il passé la nuit dernière ? Il avait plu...l'orage...l'éclair...la chute ! Elle posa ses pieds sur le sol et frissonna en sentant l'air ambiant chasser la douce tiédeur trouvée dans son sommeil.
Son sauveur ou sa sauveuse avait laissé un mot pour elle... Ainsi Yochi Dekinai avait été chanceuse, pour une fois ! L'écriture ne lui disait rien, mais c'était celle d'un homme à n'en pas douter. Un doux sourire se peignit sur les lèvres sanguines, tout ceci était assez paradoxal, comique même. La Dekinai n'oublierait pas de sitôt Fulmine Inazuma. Elle fit rouler ce nom sur sa langue et en apprécia les sonorités avant de ne le graver dans son esprit. Hors de question d'avoir de dettes qui traînaient, il y avait déjà suffisamment de choses à régler sans ça.
La magicienne prit appui sur le bord de la fenêtre puis sauta pour atteindre le toit d'en face, elle descendit le long de la gouttière et entra normalement dans l’hôtel pour demander des informations sur l'homme qui l'avait hébergée.


« Il est partit, tôt dans la matinée, mademoiselle. »

« Vous ne savez pas où pourrais-je le trouver ? »

Le réceptionniste fit non de la tête et retourna à ses affaires, n'aimant visiblement pas la jeune femme sombre, couverte de cuir et à la limite de la maigreur qu'elle était. Yochi sortit d'un pas tranquille en soupirant et leva son visage pâle vers l'astre diurne, elle avait l'habitude de susciter ce genre de réaction. Bon ben, il ne lui restait plus qu'à se mettre en quête du dénommé Fulmine Inazuma.

_________________
Il pleut parfois de jolies femmes. Signe10
"Ton travail, ce n'est pas de verser dans l'art, c'est de fabriquer des cadavres."

Durzo Blint   La Voie des Ombres de B.Weeks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Il pleut parfois de jolies femmes. Empty
MessageSujet: Re: Il pleut parfois de jolies femmes.   Il pleut parfois de jolies femmes. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Il pleut parfois de jolies femmes.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les femmes noires au pouvoir ...
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !
» Femmes du Caire
» Visite médicale des femmes n° 2 infirmière Sate
» Les Femmes au Combat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde des Fées - Fairy RPG :: Le Royaume de Fiore :: Ville de Magnolia-
Sauter vers: