Vous, mages parcourant ces terres inconnues, ayant pour but de rejoindre une de ces puissantes guildes, ou encore de vous améliorer sans vous mêler aux autres...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Hasardeuses rencontres.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Hasardeuses rencontres. Empty
MessageSujet: Hasardeuses rencontres.   Hasardeuses rencontres. Icon_minitimeMar 21 Déc - 1:34

« Petit hibou ! Ne meurs pas, viens ! Ne te fond pas dans la neige. Viens ici, viens, petit hibou… »
Je tendis la main vers ce triste petit hibou. Tout ce que je perçus, fut son sourire, avant que tout son corps ne soit plus que glace. Trop tard…

Je me réveillai en sursaut. Je parie que mon imagination surdimensionnée m’a encore fait don d’un rêve étrange, sans doute la faute à la non-présence d’un bon lit douillet ! Je m’étirai tel un vieil ours malade puis me décida enfin à sortir de la grotte qui me servait de logis. Il va falloir que je mange quelque chose. Alors, poissons ou baies ? Dégoutée, je me résignai aux baies en guise de petit déjeuner. Quelle triste existence !
Durant mon trajet, je ne pus détourner les yeux du ciel. Les longs nuages soyeux offraient au ciel cet air de douceur empli d’ataraxie et d’euphorie. Je m’y plongeais de toute mon âme. Ces moments d’éternité qui ne meurent jamais dans nos cœurs ; je prendrai soin de ne jamais les perdre.
Une fois arrivée, je me résignai à me consacrer entièrement à mes hobbies favoris : Recherche des baies. Cueille des baies. Annihilation des baies dans mon assassin ventre.
Je ne bougeai toujours pas quand soudain je sentis une présence dangereuse derrière moi. Je n’eu même pas à tourner la tête, c’était à nouveau eux. Depuis le temps qu’ils me poursuivent, ils n’en ont pas assez ? Je me retournai et leur fis face, une mine exaspérée sur le visage, tandis qu’ils me fixaient, amusés.

« Cette fois, gamine, on ne se retiendra pas, fis l’un deux, un sourire machiavélique accroché sur son visage abordant une longue cicatrice des deux côtés.

Si nous nous étions rencontrés autrement, j’aurai éprouvé de la tristesse pour lui. Mais ces êtres qui désirent tuer une personne qui ne désire que vivre, ne mérite pas de sensibilité. Mon simple pouvoir m’a causé tant de poursuivants, sans doute venus de guildes noires, voulant me détruire. Je me demande bien pourquoi. Mais cette fois, je n’avais vraiment pas envie de me battre. Et contre toute attente de leur part, je tournai les talons et prit mes jambes à mon cou. Je jetai un regard par-dessus mon épaule et vit leurs mines ahuris. Qu’est ce qu’ils ont l’air bêtes. Amusée, je m’arrêtai et leur fit une magnifique grimace bien étudiée qui acheva de les faire sortir de leurs gongs et reprit ma course folle.

-Gamine ! On va te fumer !

Rectification : Ma course-poursuites. IIIII-haa !
Quelques minutes plus tard, n’y tenant plus, je leur fis face.
-Très bien, les gars, mettez-y toutes votre force, conseilla l’un d’eux.
Les trois se jetèrent sur moi, ou plutôt me lancèrent leurs attaques à la figure, et cette fois, je décidai d’en finir plus rapidement.

- Kyuushuu, murmurai-je en formant un X de mes bras, touchant ainsi mes épaules.

Les flux de magie disparurent avant de pouvoir m’atteindre.

-Qu…que… ? Chef, je me sens… balbutia l’un en s’écroulant à terre au même moment que ses compagnons.

J’arrêtai brusquement. Ils n’avaient pas assez de réserves. Je les fixai d’un regard impénétrable. Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi font-ils cela ? Pourtant, nous sommes tous humains. Comment peuvent-ils avoir ce puissant désire de me tuer alors que je n’ai rien fait de mal ? Non. Tous les humains ont des cœurs. Je souris à cette pensée. C’est alors que me revint en mémoire une phrase, cette phrase que j’avais lue auparavant, de la bouche d’une grand-mère à sa petite fille :

« Dans la vie, tu rencontreras beaucoup de gens. S’ils te blessent, dis-toi que c’est la bêtise qui les pousse à te faire du mal. Ça t’évitera de répondre à leurs méchancetés ; car il n’y a rien de pire au monde que l’amertume et la vengeance. »

Je décidai de leur rendre quelque peu d’énergie.



Dernière édition par Hitodeno Kitai le Mer 22 Déc - 19:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yochi Dekinai
Impératrice des Lames
Yochi Dekinai

Messages : 129
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 24
Localisation : France

Feuille de personnage
Niveaux:
Hasardeuses rencontres. Left_bar_bleue9/100Hasardeuses rencontres. Empty_bar_bleue  (9/100)
Points d'Xp:
Hasardeuses rencontres. Left_bar_bleue33/100Hasardeuses rencontres. Empty_bar_bleue  (33/100)
Guilde: Fairy Tail

Hasardeuses rencontres. Empty
MessageSujet: Re: Hasardeuses rencontres.   Hasardeuses rencontres. Icon_minitimeMar 21 Déc - 3:47

Je m'éveillai sur l'herbe fraiche, les rayons du soleil m'avaient réveillés plus tard que je ne l'aurais cru. Je m'assis et m'étirai consciencieusement, l'esprit encore embrumé de ma courte nuit sans rêve ni cauchemar, c'était inhabituel pour moi.
Mes cheveux humides d'avoir attrapé la rosée dans l'herbe tendre gouttaient, assise, rassemblant mes pensées je regardais les petites gouttes couler, une mèche s'était coincée au coin de mes lèvres sèches, ma langue happa les deux gouttes d'eau avant que mes yeux ne cherchent un éventuel point pour me désaltérer.
Ne trouvant rien je ravalai ma soif et me relevai, époussetant mes vêtements par quelques gestes mécaniques.
Il était encore tôt et j'avais du chemin à faire, j'espérais ne pas rencontrer d'imprévus.
Reprenant ma marche j'observais le paysage, c'était une forêt assez sympathique, peu intimidante pour tout dire, je n'étais pas pressée, ni perdue, je pris mon temps pour...
Des bruits de pas rapides, s'approchant, quelqu'un stoppa et se retourna.


« Très bien, les gars, mettez-y toute votre force.

C'était une voix masculine, l'homme venait de courir.
Presque le silence, j'entendais leur souffle, leur cœur qui battait vite.
M'avançant, discrète je vis une fille de dos et trois hommes qui semblaient sonnés.


_Qu…que… ? Chef, je me sens…

Ils s'écroulèrent, la fille devait les regarder, elle s'approcha du premier et le toucha légèrement, elle fit de même avec les deux autres, qu'est-ce qu'elle fait ?
Je la vis ensuite se tourner dans ma direction, je me coulai entre les arbres pour être de nouveau dans son angle mort, elle lève la tête vers le ciel et reprend sa marche comme si de rien n'était.
Les trois commencent à remuer, pourquoi elle les a pas achevés ?
Ils étaient debout, elle s'était arrêtée, toujours regardant le ciel, mais bon sang retourne-toi, idiote !
Pourquoi j'allais l'aider ? Bonne question.
Je pris ma dague, jaillis de ma cachette, poussai la fille pour lui faire éviter l'attaque d'un des trois zigotos, elle chuta presque mollement tandis que je parais un crochet du droit de ma main gauche.
Je pénétrais la garde de celui de droite, lui enfonçant ma lame jusqu'à la garde dans le plexus solaire, c'étaient des mages qui ne connaissaient presque rien du corps à corps, les deux autres ne devraient pas me poser trop de problèmes.
D'un coup d'épaule je repoussai le cadavre puis me mis en garde face aux deux autres qui avaient pris un peu de recul, je devais les tuer avant qu'ils n'utilisent leur magie.
Premier jet, une sorte de trait noirâtre que j'évitai d'une roulade sur la droite, je lançai un couteau vers sa gorge, il l'atteignit et mon deuxième adversaire s'effondra, pendant qu'il mourrait je m'étais de nouveau glissée entre les arbres, le troisième se reconcentrait sur la fille, elle n'avait pas fuit, on dirait qu'elle observait la scène comme depuis ailleurs.
Je soupirai en passant calmement dans la garde de l'homme, j'étais derrière lui, il m'entendit et se crispa, je lui fis une clé de bras et posai ma dague sur sa gorge.


_Quand tu as affaire à quelqu'un qui tue tes potes, tu devrais peut-être te concentrer uniquement sur cette personne, non ?

Je me penchai à son oreille, il tremblait presque. Je continuai dans un souffle.

_De toute façon tu as l'éternité pour réfléchir là-dessus...

Ma lame glissa, un spasme le parcourut puis la vie le quitta et il s'effondra lorsque je le lâchai.
Je me tournai alors vers la fille, lui tendant la main pour l'aider à se relever, cela semble la reconnecter. Elle me sourit, attrapa ma main et se releva avec mon aide.


_Tu n'as rien ? demandais-je, sérieuse.

_Non, merci. répondit-elle.

_Tant mieux.

Mon regard se durcit et je lui envoyai mon poing dans la joue, elle décolla et fit quelques mètres avant de ne retomber brutalement au sol dans un gémissement. Elle se redressa péniblement comme elle put tandis que j'avançais, trop calme, l'air sombre.
Elle porta sa main à sa joue douloureuse dans une grimace et je l'attrapai au col, la relevant sans ménagement de façon à ce que nos yeux se fassent face.


_T'es totalement inconsciente ou quoi ? Tu viens de te battre, tes agresseurs ne sont pas mort, et toi tu restes plantée là ? Tu as été les tâtés ou je ne sais quoi, t'as bien sentis qu'ils n'étaient pas mort, je me trompe ? Si tu veux profiter du paysage mets tes adversaires hors combat définitivement. Si tu ne veux pas les tuer, dégage du lieu de combat, c'est le b-a-ba, idiote !

Je la reposai et vérifiai les alentours, je n'avais pas envie de voir des renforts ennemis arriver. J'attrapai le bras de celle que j'avais « aidé » et la tirai à ma suite, plus calme.
Elle se laissa faire, bizarre comme fille.
Après avoir traversé un cours d'eau que je lui avait fait remonter les pieds dans l'eau sur une centaine de mètres je la lâchai et me retournai vers elle.


_Normalement si des copains de tes agresseurs arrivent et qu'ils veulent te faire la peau, ce qui serait légitime, ils ne devraient pas retrouver ta piste tout de suite.

Sa joue était maintenant d'un bleu légèrement violet, j'avais frappé un peu fort.

_L'eau est fraiche, imprègne un linge pour ta joue, ça te soulagera.

Elle avait l'air rigide, comme perdue, je souris amicalement.

_Maintenant reste sur tes gardes, miss tête en l'air.

J'avais dit cela en lui pinçant légèrement la joue tuméfiée, elle grimaça en lâchant une plainte, c'est mieux que son air d'animal perdu de tout à l'heure.
Je m'apprêtais à retraverser la rivière quand elle m'interpela.


_Pourquoi tu les as tués ?

Son ton était innocent, elle voulait vraiment savoir.

_Si je ne les avais pas tués, c'est toi qui serait morte. Ainsi va le monde... C'est quoi ton nom ?

_Hitodeno Kitai...

_Je vais te dire une bonne chose Kitai, je n'étais pas obligée de les tuer, mais un homme mort ne peut plus rien contre toi, tiens-le toi pour dit.

Elle sembla réfléchir un instant à mes paroles, comme mitigée.

_A leur place ? Tu aurais voulue que je te laisse pour morte ?

_Moi, si j'avais voulu te tuer je l'aurais déjà fait.

C'était une réponse, franche et tout ce qu'il y a de plus sincère.
Je traversai la rivière, je sentais son regard dans mon dos.
Qu'importe, et je partis.

_________________
Hasardeuses rencontres. Signe10
"Ton travail, ce n'est pas de verser dans l'art, c'est de fabriquer des cadavres."

Durzo Blint   La Voie des Ombres de B.Weeks


Dernière édition par Yochi Dekinai le Jeu 23 Déc - 2:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Hasardeuses rencontres. Empty
MessageSujet: Re: Hasardeuses rencontres.   Hasardeuses rencontres. Icon_minitimeMar 21 Déc - 18:53

Je marchai pendant des heures, disons deux, une forêt touffue me barrait la route, je vis arriver des hommes, des mages de bas étage, ils étaient, trois, je cru d'abord qu'il me fonçait dessus, donc, voulant éviter le combat, je couru derrière un arbre, ils me passèrent devant sans m'apercevoir. Ils se dirigeaient vers une fille, qui m'était complètement inconnue, elle mangeait des baies... Était-elle en cavale ? Je sais pas c'est son problème, du coup j'avançai, et je vis la fille partir en trombe avec l'un des gars qui disait :

_Cette fois gamine on se retiendra pas, dit-il.

Mais quel abruti celui là, s'attaquer à une fille sans défense, une gamine comme il a dit, trois contre un, j'y serai bien aller mais, c'est pas mes oignons. Je continuai de marcher, tranquillement, dans la direction où cette fameuse fille mystérieuse s'était mise à courir, elle s'arrêta net, fit une grimace, et se remit à courir les trois hommes, prononcèrent des paroles, que je n'ai pas pu entendre, dans sa course, elle s'arrêta encore une fois et d'un geste de bras, elle mit les trois gringalets par terre, avant de s'en aller tranquillement, elle les tâta pour se rassurer, s'ils étaient mort ou pas.

_Bah dit elle en a des ressources la gamine, m'exclamai-je.

Les hommes commencèrent à bouger, un peu sonnés par l'attaque mais conscient quand même. Une autre fille cette fois, probablement plus vieille s'était réveillée, elle s'étirait, le train-train habituel quand on se réveille, elle avait remarquer la fille, ou du moins la gamine, disons l'adolescente, elle repoussa l'adolescente d'un geste et elle engagea le combat avec les trois autres boulets, elle les assassinait un par un, un en lui coupant la gorge, l'autre en lui enfonçant une dague dans le torse... j'en passe. Elle parlait mais je n'entendais rien trop loin pour comprendre tout ce qu'elle se disait, je m'approchais discrètement, petit-pas petit-pas, mais bon un mec avec une robe à fleur et un chapeau chinois, ça passe pas tellement inaperçu...

_Je me suis fais repéré ? dis-je tout bas.

Deux, trois minutes passèrent, et la GRANDE fille se leva pour traîner l'ADOLESCENTE autre part. Elle la traînait jusqu'à un cours d'eau, et je m'approchait de plus en plus, enfin j'eu quand même le temps de voir que la sa joue était devenue bleuâtre, et aussi d'entendre ce qu'elles se disaient.

_Si je ne les avais pas tués, c'est toi qui serait morte. Ainsi va le monde... C'est quoi ton nom ?

_Hitodeno Kitai...

_Je vais te dire une bonne chose Kitai, je n'étais pas obligée de les tuer, mais un homme mort ne peut plus rien contre toi, tiens-le toi pour dit.

Bon au moins je connais le nom de la dite adolescente, Hitodeno Kitai, je tacherai de m'en souvenir. La grande dont je ne connais pas le nom s'en allait en traversant la rivière laissant Kitai toute seule. La grande était plutôt bizarre, ses fringues laissaient croire qu'elle était de la classe assassin, m'ouais, mieux vaut pas la chercher... Je m'approchais de Kitai cette fois, l'assassin était déjà assez loin, j'en profitai pour tapoter l'épaule de celle qui était assise par terre, complètement paumé, je guettai les alentours voir si personne n'était à sa poursuite. Personne ne l'était j'en profitai donc pour lui lancer ses paroles :

_Hé, gamine, ça va ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Hasardeuses rencontres. Empty
MessageSujet: Re: Hasardeuses rencontres.   Hasardeuses rencontres. Icon_minitimeVen 24 Déc - 16:22

La vie. La mort.

Tout être est destiné à mourir. Tuer. Est-ce le destin d’une personne ? Quelque chose l’attendait-elle si elle n’avait été assassinée ? Quelqu’un l’attendait-elle ?

Est-ce que la vie ne vaut pas la peine d’être épargnée ? Les humains sont-ils tous égaux en la vie… ou dans la mort ?

Tuer… Une personne qui n’en vaut pas la peine ?

Et si elle avait des espoirs, et des rêves ? Ce serait les détruire d’un coup sec.

Tuer ?

Je me demande si je ferai ça, un jour. J’en doute très fort.

Mais… Tout les humains ont un bon côté, dans leur cœur, non ? Parce que je n’imagine pas la vie sans.

Et les personnes qui voulaient m’assassiner… Comment sont-elles à l’intérieur ? Leur cœur est-il si obscurcit par leurs malsaines lueurs, buts, espoirs ? Ils ont vraiment voulu me tuer ? …Sérieusement ?

Ils méritaient donc… la mort ?

AAAAAAAAAAH ! Je n’y comprends plus rien.

Je revins à moi et remarquai que la jeune fille était déjà loin.

Je la trouve vraiment belle. Non pas en son physique et les proportions de son visage, mais ses yeux, à la couleur du ciel un hiver, scellaient quelque chose. Quelque chose de profond. Dans son regard, j’ai l’impression de me voir moi-même. Comme si je contemplais une part de moi. Mais c’est surtout son sourire qui m’a frappé.
Elle venait d’achever trois idiots –je dois bien l’avouer, de vraies andouilles…- et pourtant, je pouvais voir dans ses yeux qu’elle n’était pas si malfaisante.
Je me demande ce qu’elle a bien pu avoir vécu pour avoir un regard pareil.
Dans tout les cas, elle venait de me sauver la vie.

- Meeeeeeeerci ! hurlai-je.

Pas certaine qu’elle m’ait entendue. C’est drôle quand même, comme scénario :
La pauv’ fille paumée qui, affamée, avait décidé de manger des baies. La pauv’ fille affamée qui pensait que les méchants partaient. La pauv’ fille affamée, au temps de réaction exagéré, qui ne pensait à remercier que lorsque le vide l’entourait. La pauv’ fille affamée qui vient de se rendre compte que son ventre réclamait ses chères baies.

Manger au risque de crever, ou ne pas manger et crever ? Tel est la question existentielle de Kitai. Enfin, moi. Décidée à ne prendre aucun risque, je décidai de rechercher autre chose que mes deux habituelles possibilités : Poissons et baies, baies et poissons.

Je soupirai. Moi avoir faim. Et brusquement, l’image de mes petites tartes au citron préférées frappa mon esprit. Tarte… Citron…
Soudainement, je vis une ombre à mes côtés. « Hé, Tartine-Sama ! » que la personne a dit. Je restais pétrifiée. Il… va… me… man… ger ?

- Epargnez-moi s’il vous plaaaait ! hurlai-je à pleins poumons en (re)prenant mes jambes à mon cou.

Je ne veux pas ! Je suis trop jeune pour être mangée !!

« Ou pas », acheva ma conscience.

Même avec des assassins à mes trousses, je n’aurai pas fait mieux.




« J’accepte les personnes qui me sont chères pour ce qu’elles sont au plus profond d’elles-mêmes ; ce qu’elles semblent être n’est qu’une fausse façade. »

Le crépuscule munit le ciel d’espoirs. Ces petites lueurs… Avant, je pensais que les étoiles étaient des trous dans le sol du paradis.




-Glou Glouglou !

Ô mon dieu… S’il vous plait…

-Glou glouglou Glou !

Je vous en prie…

-Glouglouglougl…

PAF !

-DANS TA TRONCHE, OISEAU DE MALHEUR !

Je fixai la pauvre chose qui avait osé me réveiller ; s’enfuir en piaffant… Et m’écroulai redormir.


Quelques temps plus tard, c’est-à-dire 15 heures, je me réveillai enfin. La scène d’un peu plus tôt, c’est-à-dire… Oh et puis je ne vais pas radoter non plus.

« Tu le fais déjà », glapissait ma conscience, Pun.

Tais-toi, conscience. Bon, la scène me revint en mémoire. Parfois, je dois avouer m’étonner moi-même. Mais c’était bien fait, pour ce Piafabec ! Ohohohoho… ho… ho.

Hum… Après analyse, j’ai besoin dormir.

AAh ! Rien ne vaut une bonne nuit de sommeil. Vraiment. Je fis un grand sourire à un oiseau qui passait et dont l’air m’était… familier. Etrangement, il fit demi-tour et fila comme une flèche. Toujours affichant un grand étirement labial, je pris une pierre et visai.

PAM !

Bien fait.

Ce matin, j’ai décidé : poissons. À nouveau.

- Yosh ! C’est plein de vitamines !

« Ça s’appelle des protéines, tu savais ? »

J’ignorai à merveille Pun –car l’indifférence est la meilleur façon d’insulter quelqu’un, non ?- et me dirigeai au ruisseau. Il fallait d’abord remonter les rapides.
C’est alors que je vis un truc à fleurs, debout sur un rocher. Il… se suicidait ?

Déboussolée et ne sachant que faire, je lui envoyai mon cahier sur la figure en criant :

- LA VIE EST GENIALE !

C’est fou ce qu’on peut être philosophique, lorsqu’on est stressée. Et bien sur, Truc à fleurs se retourna et se reçut mon cahier.
Pour précision : Je l’ai volé à une enfant de quatre ans qui était venue pique-niquer avec ses parents, c’est évident, elle allait s’amuser à le déchirer et maltraiter ! J’ai fait une bonne action envers l’environnement. Bon d’accord ; parce que je suis complètement fauchée.

Truc à fleurs tombait dans le rapide. Par ma faute. Je le vis s’éloigner à la vitesse de l’éclair.

« 1… 2… 3… »

- AAAH !

« C’est déjà ça… »

Je poursuivis Truc à fleurs (c’est son nom officiel) jusqu’à ce que je fusse trop fatiguée pour courir, alors je marchai. Il est quand même beau le ciel, aujourd’hui, non ?

Une fois arrivée à destination, je vis des bulles signalant la présence à Truc.

Je détournai les yeux et vit une… boulette de riz.
Mes yeux s’illuminèrent, remplis d’étoiles.

Je remontai un peu pus le regard et vis à qui elle appartenait. Sauveuse-Sama ! qui, pour passer, sembler se moquer royalement de Truc qui se noyait.
Revenir en haut Aller en bas
Yochi Dekinai
Impératrice des Lames
Yochi Dekinai

Messages : 129
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 24
Localisation : France

Feuille de personnage
Niveaux:
Hasardeuses rencontres. Left_bar_bleue9/100Hasardeuses rencontres. Empty_bar_bleue  (9/100)
Points d'Xp:
Hasardeuses rencontres. Left_bar_bleue33/100Hasardeuses rencontres. Empty_bar_bleue  (33/100)
Guilde: Fairy Tail

Hasardeuses rencontres. Empty
MessageSujet: Re: Hasardeuses rencontres.   Hasardeuses rencontres. Icon_minitimeJeu 10 Fév - 12:22

En quittant Kitai j'avais la certitude qu'on nous avait suivies mais comme la présence n'était pas hostile je n'en avais rien fait.
J'avais perdu du temps, en plus il fallait que je redescende la rivière, en gros faire marche arrière, mais je ne m'en prendrai qu'à moi, ça m'apprendra à jouer les sauveuses.
Ruminant contre moi même je remontai à distance la rivière assez rapidement pour ensuite la traverser, m'enfoncer un peu dans les bois et la redescendre, je n'avais pas envie de recroiser Kitai.
J'étais sur mes gardes, prête à m'éclipser si je croisais quelqu'un aussi sursautai-je presque en entendant un « Meeeeeerci » hurlé à pleins poumons.
Je reconnus la voix de Kitai et cela m'arracha un sourire amusé, je me ramollissais ? Mauvaise influence des mages de Fairy Tail...ou du moins de Lilicate... Et puis je ne voulais même pas savoir à qui la faute, je marchais lentement, je n'étais pas si pressé que ça et marcher me rappelait...de bons souvenirs...
Observant le paysage autour de moi et baissant un peu [beaucoup] ma garde, je ne vis pas le temps passer, le bruit de rapides me parvint, je me rapprochai.
Je vis les rochers dans l'eau, l'eau rapide dont la sinuosité entre les blocs rocheux me captivait, l'écume, le bruit sourd qui se dégageait de ce rythme infernal et aquatique, tout.
Je m'assis sur le bord, sortant une boulette de riz de je-ne-sais-où en fait, allez savoir comment elle s'était fourrée là.
Je la reniflai en entendant vaguement quelque chose arriver d'entre les rapides, tant pis.
Un « Plouf » sonore me parvint alors que je croquais ma boulette de riz, mâchant calmement je scrutais l'eau des yeux pour finalement voir un drôle de truc rose sembler se noyer, peut-être plaqué au fond par le courant ?
Je croquais une nouvelle fois ma boulette, voyant quelques bulles remonter à la surface, la noyade est la deuxième façon de mourir la plus douloureuse, il n'avait qu'à pas tomber, qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ? J'ai suffisamment joué les Zorro pour aujourd'hui.
J'avais surtout la flemme de me lever pour aller faire trempette, quoique... Elle devait être bonne, non ?
Je sentis un regard sur moi, ou plutôt sur ce que j'avais dans la main gauche, à savoir ma boulette, je croisai le regard de Kitai, qu'est-ce qu'elle faisait encore là ?
Je la fixai calmement, son regard un instant lumineux s'était teinté d'inquiétude en se tournant vers les quelques bulles arrivant à la surface, il tient longtemps dis donc.
Je finis ma boulette et me levai, m'apprêtant à partir et ayant déjà tourné le dos quand Kitai m'interpela.


_Hey ! Mais attends ! Euh...Sauveuse-sama ?!

Je me retournai avec un sourire amusé, franchement, je suis sensée faire quoi ?

_Tu parles de moi ?

L'autre est encore à faire des bulles, je vais finir par avoir pitié de lui si ça continue.

_Euh...oui ?
_Qu'est-ce que tu veux ?
_Ben, je m'en voudrais d'avoir causer la mort de cet homme, dit-elle avec un sourire gêné.

Qu'est-ce qu'elle voulait dire par là ? Que si elle était à ma place elle le sauverait ? Je suis en très bon terme avec ma conscience, c'est pas un cadavre de plus ou de moins qui y changera quelque chose. A moins qu'elle veuille dire qu'elle l'avait jetée à l'eau et que maintenant elle regrettait ?
Je soupirai.

_Accouche.

Elle déballa son histoire à tout allure.

_Voilà, je me promenais pis j'ai vu ce truc à fleurs sur un rocher, j'ai voulu le sauver et je lui ai envoyé mon cahier en criant, il s'est retourné, s'est pris le cahier et est tombé ! Et maintenant il est en train de se noyer !

Wouah... Finalement je suis pas si mauvaise en sauvetage... Elle s'était accrochée à mon bras et allait me l'arracher si elle continuait à le tirer autant, sous le coup du stress surement.
Je décollai la sangsue de mon bras et m'approchai du bord de l'eau.
Ce n'était pas très profond mais justement, le courant vous plaquait d'autant plus fort au fond de l'eau, j'avais connu pire, après analyse rapide et vérifiant qu'il continuait à faire des bulles, pour ne pas avoir changer de position il doit avoir heurté un caillou en subissant le courant.
Kitai me regardait avec une mine de chien plein d'espoir, je lui dis calmement en m'apprêtant à plonger.


_Au fait, ne m'appelle plus « Sauveuse-sama », Yochi suffira.

Et je sautai, comme prévue je fus happée par le courant et plaquée violemment contre le sol de cailloux, j'avais failli en relâcher l'air de mes poumons.
M'accrochant au sol instable de mes mains je remontai vers le « truc à fleurs » de Kitai, pourquoi je faisais ça ? Je me le demandais bien... Risquer sa vie deux fois en une journée pour des inconnus alors que je ne le faisais quasiment jamais ça me dépassait.
Alors que je glissai ma main entre deux rocher pour me tirer je remarquai que j'étais là où était sensé se trouver le gars, ma vision floue sous l'eau ne me permettait pas de le repérer, j'entrepris donc de remonter à la surface pour voir un peu mieux tout ça.
Et hop chemin inverse.
Hirumi m'avait appris à respecter la vie, que le meurtre ne pouvait pas tout résoudre, qu'on ne tuait pas toujours pour de l'argent, en principe je suis contre les meurtres gratuits mais là dès que je trouvais ce truc pour qui je risquais de me noyer...
Je sortis de l'eau péniblement, le courant entravant encore mes mouvements, lorsque je vis Kitai la tête levée vers le ciel je regardai ce qui s'y passait...

_________________
Hasardeuses rencontres. Signe10
"Ton travail, ce n'est pas de verser dans l'art, c'est de fabriquer des cadavres."

Durzo Blint   La Voie des Ombres de B.Weeks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yochi Dekinai
Impératrice des Lames
Yochi Dekinai

Messages : 129
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 24
Localisation : France

Feuille de personnage
Niveaux:
Hasardeuses rencontres. Left_bar_bleue9/100Hasardeuses rencontres. Empty_bar_bleue  (9/100)
Points d'Xp:
Hasardeuses rencontres. Left_bar_bleue33/100Hasardeuses rencontres. Empty_bar_bleue  (33/100)
Guilde: Fairy Tail

Hasardeuses rencontres. Empty
MessageSujet: Re: Hasardeuses rencontres.   Hasardeuses rencontres. Icon_minitimeMer 9 Nov - 1:14

Nom de... Mais c'était quoi ce cirque ?! Il...volait comme un oiseau. C'est qu'il me narguait en plus !
Il plongea vers nous et me sortit de l'eau très rapidement, me jetant sans aucune délicatesse sur le rivage.
Non, je ne viens pas de risquer ma vie pour toi, mon gros. Oh si je t'attrape, tête de piaf...
Soudain il piqua vers Kitai qui le regardait fasciné depuis la rive d'en face. J'eus un mouvement presque « gentil » et surtout « mièvre ». Vous savez ce réflexe à la con de tendre sa main vers quelqu'un quand il se passe quelque chose que font tous les gentils qu'on connait bien dans les films, comme si sa pouvait sauver la personne vers qui on tend cette main héroïque...
Eh bah je l'ai fait, vers cette simplette rencontrée il y a même pas deux heures.
Cela n'empêcha absolument pas la chose rose d'attraper la malheureuse Kitai et de repartir avec comme un vulgaire trophée.
J'entendis la jeune fille hurler, comme si elle comprenait enfin ce qu'il se passait.


_Kyaaaah ! Pitié ! Ne me mangez paaaas !

Elle se tortillait et agitait tout ce qu'elle pouvait mais rien à faire il la tenait.
Alors elle sembla se tourner vers moi.


_Yochi ! YOCHI ! YOCHIIIIII !

Plus elle répétait son nom et plus sa voix semblait surgir d'outre-tombe. Tout devint très flou et alors que je fermais les yeux, lorsque je les ouvrai j'étais à Fairy Tail, endormie sur une table du deuxième étage...
Mais comment j'avais atterri ici... ?
Quelque chose me secouait vigoureusement en gueulant toujours mon nom, un truc rouge...yeux doré...des bras et des jambes...et surtout cette voix... !


_Kaaya ! C'est bon, je vais bien.

Alors c'était juste un rêve?

_Ok ! répondit-elle avec un large sourire.

Peut-être valait-il mieux ne pas demander à cette folle furieuse d'un autre type comment j'étais arrivé là...oui, valait mieux...



[RP fini normalement]

_________________
Hasardeuses rencontres. Signe10
"Ton travail, ce n'est pas de verser dans l'art, c'est de fabriquer des cadavres."

Durzo Blint   La Voie des Ombres de B.Weeks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yochi Dekinai
Impératrice des Lames
Yochi Dekinai

Messages : 129
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 24
Localisation : France

Feuille de personnage
Niveaux:
Hasardeuses rencontres. Left_bar_bleue9/100Hasardeuses rencontres. Empty_bar_bleue  (9/100)
Points d'Xp:
Hasardeuses rencontres. Left_bar_bleue33/100Hasardeuses rencontres. Empty_bar_bleue  (33/100)
Guilde: Fairy Tail

Hasardeuses rencontres. Empty
MessageSujet: Re: Hasardeuses rencontres.   Hasardeuses rencontres. Icon_minitimeSam 12 Nov - 0:03

Avec Shi, suite au départ de Shunsui et Kitai, nous avons décidé de donner les points de Shunsui à son nouveau personnage, Fulmine.
A été également décidé que les points de Kitai me reviendraient.


--->Fulmine Inazuma
33 lignes :: 13 points
1 faute :: 3 points
Total :: 16 points d'XP

----->Reste au niveau 1


---> Yochi Dekinai
Premier message Kitai
-39 lignes :: 15 points
-3 fautes :: 1 point
Premier message
-62 lignes :: 23 points
-3 fautes :: 1 point
Deuxième message Kitai
-57 lignes :: 21 points
-Plus de trois fautes :: pas de points
Deuxième message
-54 lignes :: 20 points
-2 fautes :: 2 points
Troisième message
-18 lignes :: 5 points
-1 fautes :: 3 points
Total :: 91 points d'XP

----->Passe au niveau 8

_________________
Hasardeuses rencontres. Signe10
"Ton travail, ce n'est pas de verser dans l'art, c'est de fabriquer des cadavres."

Durzo Blint   La Voie des Ombres de B.Weeks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Hasardeuses rencontres. Empty
MessageSujet: Re: Hasardeuses rencontres.   Hasardeuses rencontres. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Hasardeuses rencontres.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde des Fées - Fairy RPG :: Le Royaume de Fiore :: Autres-
Sauter vers: