Vous, mages parcourant ces terres inconnues, ayant pour but de rejoindre une de ces puissantes guildes, ou encore de vous améliorer sans vous mêler aux autres...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Destination atteinte

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Destination atteinte   Jeu 18 Nov - 23:17

'' Papa, maman, petite sœur, pardonnez-moi je n'ai pas pu vous protéger... Je vous promets de devenir plus forte et de vous venger...croyez moi...''

J'ouvris les yeux doucement par lesquels se glissait une lumière aveuglante du jour à travers mes paupières. Un monde fou circulait dans les rues, des commerçants haussaient le ton pour attirer la clientèle, des hommes buvaient jusqu'à être totalement ivre et rigoler entre eux, les femmes contemplaient la marchandise qu'elles allaient probablement acheter, les enfants couraient et se fondirent dans la foule. Je suis enfin arrivé à Magnolia, la ville prospère du royaume de Fiore.
Je n'avais guère le choix que de rester dans cette foule immense pour la seule et unique raison que tous les hommes ivres me regardent une fois que je mets les pieds dans un bar. A croire même s'ils pense que j'avais besoin d'argent!
Je me laissais donc aller et guider par la foule qui m'emmenait je-ne-sais-où, mais ceci n'est pas étonnant pour moi, depuis cet accident je ne sais plus où je vais. Je suis juste aveuglée par cette soif de vengeance qui emballe mon sang et mes pensées quand j'y pense. Quelques instants après, je vis une grande barrière de pierre avec une vue sur un fleuve. Je coupais donc le chemin que la foule me traçait et m'approchai de cette barrière où je m'assis.
Le ciel était d'un bleu d'azur et le long fleuve reflétait les rayons de soleil qui former des petites étincelles sur la surface.
“Cela va maintenant faire 4 ans depuis ce jour....” dis-je à haute voix.


Perdue dans mes pensées je regardais longuement le ciel qui se dressait au dessus de moi. Quand tous d'un coup un marchand de glaces survint de nul pars. A ces mots, je tendis alors l'oreille et me préparais à sauter sur celui-ci pour analyser les parfums. Je pris alors une glace au chocolat que je dégustais doucement en sentant l'arôme du chocolat fondre tendrement dans ma bouche. La température était tellement parfaite qu'une légère vapeur de brume se fit au contacte de mes lèvres. Je jouissais la sensualité que le chocolat me fit ressentir quand tout d'un coup, un choc me percuta sur le coté et je vis alors tomber ma boule de glace par terre. Celle-ci était complétement aplatit au sol, tous ces plaisirs perdu en un instant sous mes yeux firent monter une rage en moi. Je tournais donc la tête pour voir qui se tenait à mes coté, un gamin se tenait devant moi. Celui-ci regarda ma glace quelques instants puis partit rejoindre ses amis.
-''Gamin....tu n'aurais pas du faire ce geste devant moi!'' chuchotais-je avec agressivité.

Je le poursuivis donc et mis ma main sur son épaule, quand celui-ci me vit je lui jetais un regard menaçant et froid comme si j'imaginais la torture que j'allais lui faire subir.
Pris de peur il lâcha son ballon et se mis accroupi, paralysé.
-''Tu sais ce que tu viens de faire gamin?'' lui dis-je durement
Pris pas les larmes il me dit que non
C'est à cet instant que je perdis mon sang froid en criant:
-''NON MAIS JE RÊVE OU QUOI, TU ME POUSSE, TU FAIS TOMBER MA GLACE ET TU PARS EN COURANT SANS T'EXCUSER! MAIS OU EST PARTI LA POLITESSE!!''
-''mais..ce...n'..étais qu'une glace...'' me dit il en bégayant
-''UNE GLACE!!'' le regardais-je en répliquant ''Pas n'importe qu'elle glace! C'était une glace au chocolat!!''
L'enfant prit alors peur et partit en courant sans rien dire. Sur mes nerfs, je commençais à me poser des questions sur cette ville. Je repris donc le cône qui me restait et le mangeai.
Des heures passèrent et je ne trouvais toujours rien sur ce sujet. Fatiguée, je rentrais dans un bar pour me reposer un peu au chaud. Je m'assis discrètement dans un coin et commander un diabolo menthe. Les regards des clients ivres se braquèrent sur moi. Un homme quitta alors son ami auquel il avait chuchoté quelques mots à son oreille et s'assit devant moi.
-''Dis moi fillette, qu'est-c'que tu cherche en venant ici?''
Je le regardais fixement dans les yeux en lui répondant: '' Qu'est ce que ça peut te faire, laisse moi tranquille, j'ai besoin de rien''
-''J'aurais pourtant juré que t'avais besoin d'argent''
-''Eh ben non tu t'es trompé'' interpellais-je encore
-''Bon bah tant pis alors, j'avais pourtant un bon client pour toi, c'était une bonne affaire pourtant''
-''Crache le morceau, tu veux!''
-''Ça t'intéresse?''
-''Ça dépend c'est quoi?''
L'homme étonné que le jeune fille ne comprenne pas ce qu'il voulait dire profita alors de lui souffler quelques mots à propos de son affaire.
-''J'ai un client qui à besoin de se soulager depuis un bon moment, il propose donc un bonne affaire avec 500 joyaux''
Étouffé par mon diabolo que j'avalais de travers je lançais un cri:
-'' 500 joyaux!''
-''Exacte tu m'a bien entendu''
-''Mais si ton client veut se soulager il n'a qu'a aller chez le médecin? Ou il a vraiment mal?''
-''Il souffre physiquement, ce n'est pas quelque chose qu'un médecin peut soigner''
-''Et je dois faire quoi?''
-''Tu dois juste assouvir ses désirs''
-''Ses désirs? Comme quoi, lui masser le dos? Ça va je peux le faire pour 500 joyaux, j'accepte l'offre. Quel est le nom du client?''
-''Homarehide Kiseki''
-''HOMAREHIDE KISEKI'' m'exclamais-je en plaquant brusquement mes mains sur la table ce qui la fit résonner. '' T'AS BIEN DIT HOMAREHIDE KISEKI?!''
Le vieil homme me regarda longuement en se posant la question s'il n'avait pas fait une bêtise à l'instant.
-''Crois-moi, tu risque de passer un très long et pénible moment en ma compagnie. Tu a plutôt intérêt à me dire ou se trouve ce soit disant client tout de suite. Je te préviens, plus tu met de temps, plus ca fera mal...'' dis-je avec un sourire sadique et faussement amical à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Yochi Dekinai
Impératrice des Lames
Yochi Dekinai

Messages : 129
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 24
Localisation : France

Feuille de personnage
Niveaux:
9/100  (9/100)
Points d'Xp:
33/100  (33/100)
Guilde: Fairy Tail

MessageSujet: Re: Destination atteinte   Dim 21 Nov - 3:09

Belle journée, animée, chaude, pleine de vie, les oiseaux chantent, le soleil brille, les commerçants crient à qui veut l'entendre la qualité de leurs produits.
Je déteste ce genre de journée.
Je bus une longue gorgée de bière et léchai la mousse légèrement amère sur mes lèvres, j'étais dans le fond de la salle du bar, soigneusement enveloppée des ombres en digne fille chérie des ténèbres. Voilà ce que j'aimais, glissée dans un coin sombre, entourée d'êtres aussi souillés que moi, en effet ces hommes étaient pour la plupart cogneurs, un ou deux marchands de fesses trainaient là, quelques chasseurs de prime également, le tavernier n'avait pas pu me cacher longtemps ses multiples taches d'intermédiaire et trafiquant, j'avais vaguement vu passer un collègue de la voie sanglante mais quand il m'avait aperçue il avait filé, en se concentrant on pouvait entendre les exclamations d'une douzaine de prostituées qui se préparaient en vue de la nuit, ah la nuit... Notre mère à nous tous, les soi-disant déchets de la société - pourtant si nous n'étions pas là, la société nous réclamerait.
Lorsqu'on vit là-dedans on peut juger d'un regard la noirceur enfouie dans le cœur des gens. À Fiore, même dans les bas-quartiers, les ombres n'étaient pas aussi sombres qu'on pourrait le croire.
Mais l'on reste ce que l'on est et gare aux âmes « pures » qui viennent errer ici.
Justement en voilà une toute fraiche si je puis dire.
Moyenne limite petite, brune et bouclée, yeux dorés, une pièce de choix pour le marchand de fesses qui la suivit des yeux jusqu'à ce qu'elle pose son derrière sur une chose en bois, toute discrète toute mimi elle ne passait pas inaperçue ici.
L'homme chuchota quelques mots à son voisin, un confrère surement, se leva et alla s'asseoir face à la brunette qui sirotait un diabolo-menthe.

_Dis moi fillette, qu'est-c'que tu cherche en venant ici?
Elle le regardait fixement dans les yeux en lui répondant.
_Qu'est ce que ça peut te faire, laisse moi tranquille, j'ai besoin de rien.
_J'aurais pourtant juré que t'avais besoin d'argent...
_Eh ben, non tu t'es trompé, assura-t-elle encore.
_Bon bah tant pis alors, j'avais un bon client pour toi, c'était une bonne affaire pourtant...
Elle aurait du se taire...
_Crache le morceau, tu veux !
_Ça t'intéresse ?
_Ça dépend c'est quoi ?
Attends...Elle marche ?
_J'ai un client qui à besoin de se soulager depuis un bon moment, il propose donc un bonne affaire avec 500 joyaux.
Étouffée par sa boisson elle toussota en s'exclamant.
_ 500 joyaux !
_Exacte tu m'a bien entendu.
Il semblait satisfait, tu m'étonnes, une sainte nitouche lui tombe entre les mains, ça arrive pas souvent dans ce quartier.
_Mais si ton client veut se soulager il n'a qu'a aller chez le médecin ? Ou il a vraiment mal ?
_Il souffre physiquement, ce n'est pas quelque chose qu'un médecin peut soigner.
Elle n'a pas l'air de comprendre où il veut en venir.
_Et je dois faire quoi ?
_Tu dois juste assouvir ses désirs.
_Ses désirs ? Comme quoi, lui masser le dos ? Ça va je peux le faire pour 500 joyaux, j'accepte l'offre. Quel est le nom du client ?
Oh mon Dieu, elle est vraiment...conne ou elle le fait exprès ?
_Homarehide Kiseki.
LUI en plus ? Je ne compte même plus le nombre de rumeurs plus sombres les unes que les autres le concernant, on raconte que ce type adore violer les filles et les mutiler, on raconte bien d'autres joyeusetés sur lui...après si c'est vrai ou pas, j'irais pas vérifier.
_HOMAREHIDE KISEKI, s'exclama-t-elle en plaquant brusquement ses mains sur la table ce qui la fit résonner. T'AS BIEN DIT HOMAREHIDE KISEKI?!
C'est quoi ce brusque changement de personnalité ?
Du coin de l'œil j'aperçois quelques cogneurs se préparer à protéger l'homme.

_Crois-moi, tu risques de passer un très long et pénible moment en ma compagnie. Tu as plutôt intérêt à me dire ou se trouve ce soi-disant client tout de suite. Je te préviens, plus tu mets de temps, plus ça fera mal...
Les cogneurs se rapprochent, elle fait peut-être la psychopathe là mais je doute qu'elle puisse résister à ces colosses.
Par pitié pour elle ou par envie de ne pas voir couler le sang inutilement, je réagis.
Je me lève en silence, me coule entre les tables, attrape la bouclée au col et la projette à travers la fenêtre qui vole en éclat dans un fracas de tintements mélodieux et clairs dans cette atmosphère sombre, froide et lourde.
Je lance quelques pièces au tavernier qui me lance un regard las, je lui rend un sourire carnassier.
Je sorts par la porte, le silence s'est fait dans la rue, tout le monde regarde la brunette qui est aller percuter le mur du trottoir d'en face et se masse maintenant la tête, l'air passablement énervée.

_Espèce de salope ! J'allais enfin savoir où se cachait cette enflure !

Elle criait, et s'apprêtait à insulter ma personne quand je me retrouvai à deux pas d'elle, la toisant de toute ma hauteur.
_C'est moi la salope ? Alors que tu t'apprêtais à accepter le marcher de ce mec...
Je soupirai, elle n'avait pas l'air de comprendre grand chose celle-là.
_Je vais faire simple pour le pauvre petit agneau égaré que tu es, tu t'apprêtais de un à coucher avec Kiseki et de deux à y laisser la vie, je peux t'assurer qu'il y a mieux comme mort.
Un sourire carnassier était né sur mes lèvres à ces mots.

_Mais tu vas me laisser tranquille ? Tu ne sais rien de moi ! Mêle-toi de tes affaires !
cria-t-elle en se relevant, des éclairs dans ses yeux dorés.
Je la regardais d'une moue ennuyée et lasse.
_Je n'aime pas voir le sang couler inutilement.

Elle cligna des yeux. Aurait-elle compris de travers ?
_Qu'il meure ne serait pas inutile, pourquoi tu dis ça ? T'as un lien avec lui ?

Elle rebasculait en mode psychopathe.
_Je parlais de ton sang, idiote. Pas la peine de me regarder comme si t'allais me tuer.
Je fis discrètement glisser ma main droite jusqu'au manche de ma dague et plantai mes yeux dans les siens.
_Moi aussi je peux lancer des menaces.
A tiens, elle sait être sérieuse finalement ?
Ça allait tourner au vinaigre cette histoire, et je ne comptais pas calmer le jeu.

_________________
"Ton travail, ce n'est pas de verser dans l'art, c'est de fabriquer des cadavres."

Durzo Blint   La Voie des Ombres de B.Weeks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shi Rin
Son Altesse Glaciale Sérénissime...
Shi Rin

Messages : 174
Date d'inscription : 04/05/2010
Age : 22
Localisation : Cherche bien. ♥

Feuille de personnage
Niveaux:
10/100  (10/100)
Points d'Xp:
69/110  (69/110)
Guilde: Fairy Tail

MessageSujet: Re: Destination atteinte   Dim 21 Nov - 5:24

C'était une belle journée, il faisait chaud, le soleil brillait intensément, et il n'y avait pas le moindre nuage à l'horizon. Je me promenais à travers les grands artères de la ville. La plupart des familles étaient de sortie, les petits enfants riaient en essayant de tirer leurs parents vers des magasins de jouets ou des parcs, quelques bandes d'amis discutaient joyeusement en faisait les boutiques, les adultes étaient souvent en couples et se lançaient des regards absolument dégueulasses de mièvrerie... C'était une belle journée. Le genre de journée que je préférais passer chez moi, dans le noir, ou alors à la guilde. Pourquoi je suis sortie, alors ? Croyez-le ou non, mais Mirajane s'est mise en tête de préparer la fête de Noël. Deux mois à l'avance. Et je déteste Noël. Encore plus que les belles journées remplies de couples niais, d'ados pré-puberts se faisant la cour ou criant comme des hystériques à la vue du tout dernier accessoire top faschion sorti, et de gamins surexcités à la vue d'une balançoire.

Je décidai donc de me diriger vers des quartiers un peu plus supportables. C'est-à-dire les bas quartiers, où traînaient la lie de la société, les assassins, les trafiquants, les putes, les recruteurs de putes, et autres charmantes personnes. Bon, ok, ce n'était pas franchement le genre d'endroit qui me correspondait. Ok, j'étais plutôt portée sur l'assassinat, mais je ne m'y connaissais pas du tout dans ces domaines-là.

J'étais donc enfin arrivée dans une place moins fréquentée. Quelques mioches jouaient, et un marchant de glaces avait installé son stand, mais à part ça... C'était tranquille. Je continuai donc ma route vers une ruelle un peu plus sombre, où je voyais les enseignes de bars miteux, d'immeubles très certainement occupés par les prostituées, et autres bâtiments du même genre. Tranquille. Ou pas...

Puis, sans prévenir, un... truc passa à travers une vitre, la faisant exploser au passage, et alla se cogner contre le mur auprès duquel j'étais il y a encore deux secondes. J'avais sauté sur le toit d'un bar juste en face, et me dissimulais derrière un machin en pierre qui ressemblait vaguement à une ruine de cheminée. Je balayai du regard la forme qui avait atterri sur le mur. Une fillette d'environ quatorze ans, peut-être... Courts cheveux bouclés, plutôt petite de taille... Humph. Qu'est-ce qu'elle foutait dans ce genre de quartiers ? Soit elle était complètement inconsciente, soit elle était moins innocente qu'elle n'en avait l'air et tenait franchement à être engagée en tant que pute. Puis une autre personne sortit du bar. Je me replaçai dans ma cachette de fortune, espérant qu'elle ne m'avait pas vue. Puis je fronçai les sourcils. Yochi ? Qu'est-ce qu'elle foutait ici ?


_Espèce de salope ! J'allais enfin savoir où se cachait cette enflure !

Ouch. Suicidaire ? Peut-être maso...

_C'est moi la salope ? Alors que tu t'apprêtais à accepter le marché de ce mec...

Hu. Alors la petite avait failli se faire engager comme prostituée, finalement ? Yochi soupira. Apparemment, la gamine n'avait pas compris ce qu'elle était en train de faire.

_Je vais faire simple pour le pauvre petit agneau égaré que tu es, tu t'apprêtais de un à coucher avec Kiseki, et de deux à y laisser la vie, je peux t'assurer qu'il y a mieux comme mort.

Hein ? Kiseki ? Une connaissance à not' tueuse nationale ? Quoique, il me semblait avoir déjà entendu parler d'un Homarehide Kiseki... Un violeur à tendances sado, je crois... Mais non, ça ne pouvait pas être lui, après tout Yochi est la plus pure et la plus niaisement innocente d'entre nous, vous n'avez qu'à voir son magnifique sourire tendre et vous verrez... Elle ne peut pas connaître un type pareil... Non, sérieux, vous y avez cru ?

_Mais tu vas me laisser tranquille ? Tu ne sais rien de moi ! Mêle-toi de tes affaires !

Alala, on essaye de se rendre utile, et voilà comme on nous remercie... Y'a plus de jeunesse...

_Je n'aime pas voir le sang couler inutilement.

Vraiment ? Je dois avouer que je m'y attendais pas, à celle-là.

_Qu'il meurt ne serait pas inutile, pourquoi tu dis ça ? Tu as un lien avec lui ?

Je lui lance un regard blasé – qu'elle ne peut pas voir, mais on s'en fout. Question existentielle : était-elle juste conne, ou le faisait-elle exprès ? En tout cas, elle jouait vachement bien la comédie.

_Je parlais de ton sang, idiote. Pas la peine de me regarder comme si t'allais me tuer.

C'est clair, c'était plutôt Yochi qui allait la tuer, certainement pas l'inverse. En toute objectivité.

_Moi aussi je peux lancer des menaces.

Je haussai un sourcil consterné – oui comme vous le voyez, les parties de mon corps sont très expressives... Je vis du coin de l'œil la main de Yochi glisser vers sa dague. Merde. Je me foutais bien de comment allait finir cette gamine, mais si Yochi tuait quelqu'un, elle serait forcément bannie de la guilde, connaissant le Maître. Et ça, ça m'arrangeait franchement pas. Parce que si Yochi part, je ne pourrais plus la tenir à l'œil – faudrait pas oublier qu'elle a reçu une mission de Jycrain nous concernant. Et puis, encore plus important : sans elle et son caractère de tarée psychopathe hémophile, j'allais vraiment m'ennuyer à la guilde ! Il y avait toujours Lily, bien sûr, mais sans Yochi, ce serait moins marrant... Je sortis donc de ma cachette improvisée, et descendis aux côtés de Yochi.

_Tu t'amuses sans moi, Yoyo ? Je suis vexée. C'est qui, elle ? Une petite proie pour assouvir tes pulsions meurtrières ? Pourtant, tu sais ce qui arrivera si tu tues quelqu'un... Ce serait dommage...

Maintenant, réfléchissons à comment parer le coup qui ne tardera pas~... Kufufu.

_________________

La vie passe par la mort. Je détruis pour transcender.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Destination atteinte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Destination atteinte
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full
» Arrivé à destination, enfin.
» Ouf enfin arrivée à destination ! [Libre]
» Possible ? A regarder
» Trompez de Destination ! [pv]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde des Fées - Fairy RPG :: Le Royaume de Fiore :: Ville de Magnolia-
Sauter vers: